Combien gagne-t-on réellement en portage salarial ?

Une nouvelle forme d’emploi est entrée dans le code du travail depuis une dizaine d’année. Bien qu’elle ait vu le jour dans la moitié des années 80, elle n’a montré une croissante importante qu’au début du 21ème siècle. C’est le portage salarial, qui permet à une personne de s’adonner à une activité professionnelle indépendante tout en étant couverte comme un salarié classique. Mais combien gagne-t-on réellement en portage salarial ? est-ce avantageux d’y avoir recours ? Toutes des questions légitimes pour ceux qui sont en pleine réflexion sur le sujet. Voici quelques informations à retenir sur le portage salarial ;

Les principes du portage salarial

Selon le code du travail, article L12511-64 : le portage salarial est « un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage ». Pour faire simple, l’entreprise de portage fait une prestation pour une entreprise cliente conclue par un contrat commercial. Le salarié porté est rémunéré par l’entreprise de portage suivant un contrat de travail établi mais il travaille pour l’entreprise client. Mais le salarié porté est autonome dans la recherche de travail et dans l’exercice de son activité tout en conservant les avantages d’un statut de salarié.

Le salaire en portage salarial

Comment calcule-t-on le salaire en portage salarial ? quels revenus gagne-t-on ? d’abord il faut savoir qu’il existe des outils de simulation bien pratiques sur internet, pour faire une estimation du revenu net. Mais pour faire simple, la rémunération est basée sur le chiffre d’affaire déduit d’un pourcentage affecté à la gestion administrative (comme la facturation, les déclarations sociales…). Voici les bases de ce calcul :

– Le chiffre d’affaires hors taxes sera converti en salaire brut puis en salaire net (c’est-à-dire la somme que vous facturez à vos clients moins la TVA)

– Les frais de gestion, les charges salariales et les charges patronales sont déduits du chiffre d’affaire hors taxes pour donner le salaire brut.

– Les provisions pour congés payés, la prime de vacances et la prime de précarité sont enlevés du salaire brut pour en faire le salaire net.

Le salaire net dépend étroitement de votre niveau de salaire par rapport à votre statut de cadre ou non cadre, au plafond de la Sécurité sociale, de la CRDS et de la CSG. Dans tous les cas, il faut savoir que les salaires sont maintenant encadrés suivant les trois cas, salarié porté junior, salarié porté senior et salarié porté au forfait jour. En effet, une convention collective de 5 ans a été conclue par la branche professionnelle depuis le 1er juillet 2017 pour réglementer le portage salarial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *